Viviane Chidid se... "réfugie" dans une suite Présidentielle d'un hôtel de la place

Dimanche 4 Septembre 2016
PEOPLE & BUZZ

Viviane Chidid se... "réfugie" dans une suite Présidentielle d'un hôtel de la place
Viviane aurait-elle peur pour sa sécurité? Se sent-elle traquée suite à ce qu'il est convenu d'appeler "la polémique du gâteau d'anniversaire avec l'effigie de Serigne Touba"?
Quoi qu'il en soit,  la plantureuse diva a discrètement quitté sa maison pour s'installer dans un hôtel de la place.  Viviane Chudid se la coule douce dans cet havre de paix dont nous tairons délibérément le nom.C'est pourtant avec le sourire que l'auteur de Wuyuma  a été aperçue par les radars de dakarposte.com braqués sur cet établissement hôtelier.  
Diantre, pourquoi "Vivi" comme on la surnomme affectueusement, s'est-elle retranchée dans cet hôtel. Pure coïncidence où elle y a ses repères et ses habitudes ?
Une chose est sure: les hôtels particulièrement dakarois sont devenus sécurisés depuis les fameuses attaques terroristes. D'où l'impression que "Vivi" s'y réfugierait. 

       Viviane:  " Il n’y a ni la photo de Serigne Touba sur le gâteau de Fatou Guewel, ni…"

Pour ceux qui n'ont pas suivi le train de l'actualité,  une affaire de gâteau offert par la chanteuse Fatou Guewel Diouf, à sa petite sœur et reine du Jolof band a déclenché toutes sortes d'interprétations.

Sur la toile, les passions se déchaînent et certains estiment que la communauté mouride a été offensée. Une affaire qui en rappelle une autre, impliquant la même chanteuse, Viviane, au sujet d’une photo de Serigne Fallou qui serait apparue sur son téléphone.

Dans une sortie musclée, Viviane a botté en touche ces accusations, mais a néanmoins présenté des excuses. « Cette histoire m’a vraiment dépassée, puisque Fatou Guéwel est ma mère, mon amie, mon idole. Donc, c’était un plaisir de l’inviter à mon anniversaire. Et comme dans tout anniversaire, elle m’a apporté un gâteau avec des formes de minarets. En bon talibé Mouride, elle a ainsi pensé me faire plaisir.

Et je n’y ai rien vu de mal. Mais, depuis un certain temps, des gens s’agitent sur la toile et on ne sait pour quelle raison, nous accusent de vouloir blasphémer la communauté Mouride. Ce qui n’est nullement dans notre intention.

Personne n’est plus Mouride que Fatou Guéwel, pourquoi l’accuser d’avoir outragé la communauté à laquelle elle appartient ? », s’emporte Viviane Chidid devant nos confrères de Gfm. « Le gâteau, indique-t-elle, n’a pas été coupé et il n’y a nulle photo là-dessus. Les gens doivent arrêter de chercher le mal partout. Il faut qu’on laisse Fatou Guéwel tranquille.

Elle n’a rien fait de mal. C’est malheureux que les gens interprètent de la sorte, le cadeau qu’elle m’a offert. Car sur le gâteau, il n’y a ni la photo de Serigne Touba, Khadimou Rassoul, ni celle de mon homonyme, Mame Diarra Bousso, encore moins une quelconque image. C’est vraiment désolant.

Maintenant, si réellement, nous avons heurté des sensibilités que les gens sachent que c’est indépendant de notre volonté et nous présentons toutes nos excuses à toute la communauté Mouride, particulièrement au Khalife général, Serigne Cheikh Sidi Mokhtar Mbacké. Nous n’avons cherché à manquer de respect à qui que ce soit », tempère-t-elle.
 

Nouveau commentaire :
Facebook

International | ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh