Dakarposte.com - Le Site des Exclusivités

Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh : 18 ans déjà !


Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh : 18 ans déjà !
14 septembre 1997, 14 septembre 2015. Voilà dix huit ans qu’il nous quittait. Mais, aujourd’hui encore, sa voix résonne pure. L’homme de Dieu prêchait l’orthodoxie et le respect des confréries. Ciment de la société, Serigne Abdoul Aziz Sy n’a occulté aucun débat de son temps.Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh était maître dans l’art de parler. Les pédagogues doivent visiter son legs. Quand sa voix résonnait, c’était pour exhorter les musulmans à coller à l’orthodoxie, c’est-à-dire à se référer aux enseignements du Coran et aux pratiques du Prophète Mouhamad (Psl).
On se souvient du désaccord qu’il marqua aux applaudissements que suscitèrent ses propos dans une mosquée. Il ne voulait point de gloire. Que de jeunes chefs religieux en cherchent. Humble, il était un soldat de la foi et de la co-existence pacifique. Ce qui ne l’empêchait pas de confondre les sectes qui critiquaient les confréries. Il était fier d’assumer les héritages laissés par tous les saints de son Sénégal : El Hadj Malick Sy, Serigne Touba, Limamoulaye, Bou Kounta et tous les autres. Dans toutes les concessions religieuses, Mame Abdou, comme on l’appelait affectueusement, était partout chez lui. Il était un ciment pour elles. Il ne se servait pas de la religion. Il la servait. 

S’il quittait ses champs de Diacksao, c’était pour aller inaugurer une mosquée quelque part. Sa voix qui chantait les noms de Dieu et les louanges du Prophète (Psl) se faisait également entendre à chaque fois que son pays était à un carrefour décisif. Il était un berger. Les crises sociales qu’il a dénouées ne se comptent pas. Respectueux des institutions, il n’en était pas moins à égale distance des partis politiques. Dabakh prônait le dialogue entre le pouvoir et l’opposition, parce que personne ne gagnerait à voir le Sénégal couler. Aux donneurs de leçons au nom du modernisme, Mame Abdou rappelait la pertinence des choix faits par les anciens et les invitait à balayer devant leurs portes. 

La commémoration de l’anniversaire de sa disparition interpelle à la fois les autorités spirituelles et religieuses de ce pays.

Auteur: seneweb
Auteur : Dakarposte.com

Nouveau commentaire :
Facebook

International | ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





Un retour effarant sur le financement libyen de la campagne Sarkozy

Lancement de la compagnie Air Sénégal: Philippe Bohn est il l'homme de la situation?

Youssou Ndour récupère Habib Faye et Jimmy Mbaye

Le Sénégal élu au Conseil des droits de l’homme de l’Onu

Macky Sall en guerre contre les « fake news »

Incarcération de Khalifa Sall : L’Association des juristes africains interpelle Niasse et Macky Sall

Les révélations fracassantes du ministre de la jeunesse

Aéroport de Diass : Le jack-pot de Eiffage

Pris la main dans le sac avec de la drogue dure, Birane libéré parce qu'il est le frère de...Farba Ngom

Birane , frère de Farba Ngom et Co déférés au parquet, mais....



Le jour où Amdy Mignon a méprisé le patron de Lcs

Les trois conseils de Kouthia au Président Macky Sall

Bercy 2017 : Youssou Ndour dévoila les billets du Grand bal de Bercy

Adiouza : « Je cherche un mari parce que je vieillie »

Christophe Bigot, l'Ambassadeur de la France au Sénégal, a présenté à ses condoléances à Coumba Gawlo

Les photos de la nouvelle femme d'affaire, Athiou Marie

Me Babou : « Je n’ai pas épousé la meilleure amie de Déguène Chimère »

Adiouza - Ma la nob (Clip Officiel)

Officiel : Léa Soukeyna Ndiaye quitte la TFM

Les vérités de Sidath Thioune sur ….