Quand le ministère de l'Intérieur confirme Dakarposte.com


Quand le ministère de l'Intérieur confirme Dakarposte.com
Nous écrivions il y'a de cela quelques jours que nous tenons de sources concordantes que le contrat avec le groupe DelaRue a pris fin depuis quelques jours. Ainsi, Iris Corp BHD (une firme asiatique) prend le relais mais il n’y a pas de quoi se faire un sang d’encre. Et pour cause?

Le gouvernement du Sénégal a octroyé à Iris Corp Bhd, une société de fabrication de cartes d’identité et de solutions numériques, un contrat de 346,2 millions de ringgit (76 millions d’euros) pour la fourniture de 10 millions de cartes d’identité biométriques dans une période de 5 ans. Un contrat qui est tombé faudrait-il le rappeler en plein contexte de la tempête suscitée par l’indemnisation du groupe Snedai par l’Etat du Sénégal, à hauteur de 12 milliards de nos francs.
Il nous revient que le nouveau contrat scellé par les Malaisiens de Iris Corp Bhd avec le ministère de l’intérieur du Sénégal vise à produire et à fournir dix millions de nouvelles cartes d’identité multi-applications, à savoir des cartes biométriques basées sur la technologie de puce sans contact avec 10 empreintes digitales biométriques.

Le montant total est estimé à 76,2 millions d’euros ( 50 milliards de FCfa) et sera soldé en cinq versements annuels de 15,24 millions d’euros (environ 9 milliards 850 millions de F Cfa) chacun. Avec ce nouveau contrat, c’est Iris qui se frotte les mains puisque l’argent provenant de l’Etat du Sénégal devrait contribuer positivement aux résultats de la société qui a déjà signalé son nouveau jackpot à la Bourse malaisienne. Résultat, le bénéfice par action d’Iris est monté à 0,009 sen, investissant une perte par action (Lps) de 1,29sen. Car, au cours du trimestre écoulé, Iris avait vu son chiffre d’affaires baisser de 14,4%.

Seulement, les soucis des Sénégalais relatifs à l’obtention de cartes nationales d’identité est loin d’être de mauvais et lointains souvenirs. En effet, le fait de signer un nouveau contrat avec ce groupe Malésien n’ôte pas cette énorme épine du pied des Sénégalais. Lesquels , selon nos sources, risquent de souffrir le martyre  pour obtenir le précieux document administratif.
« D’ailleurs ,N demandes sont actuellement en souffrance au niveau des différents commissariats de police et brigades de gendarmerie, l’Etat étant incapable de les satisfaire » nous souffle t’on.
« Vous savez, l’Etat doit près de deux milliards cfa  à la firme britannique DeLarue (qui avait signé avec l’Etat du Sénégal depuis 2006 un contrat qui est donc arrivé à expiration). D’où leur brouille. Alors,  le temps que de nouvelles cartes puissent être confectionnées et que le fournisseur actuel puisse démarrer à plein régime, cela prendre forcément du temps. Il y’a de ces machines qui prendront au moins 6 mois pour leur initialisation et je me demande vraiment pourquoi on dit que le matériel sur place est obsolète. Je vous dis, c’est un matériel neuf.Il y’a anguille sous roche. Tout n’a pas été dit sur le contrat entre le groupe Malésien et l’Etat du Sénégal. Et, rien ne garantit que les Sénégalais  pourront  obtenir leurs cartes nationales d’identité en quantité suffisante, dans des délais records et, surtout, sans rupture d’approvisionnement » fait savoir cette source au fait de ce qui se trame dans les plus hautes sphères de l’Etat. Qui craint même que les législatives, prévues d’ici quelques mois, soient hypothéquées.
Ce sont les opposants qui vont encore ruer dans  les brancards.
Quoi qu’il en soit, les prochains jours nous édifieront bien…

Voici en substance ce que dakarposte écrivait il y'a moins d'une semaine. Eh bien, comme disait l'autre a donné raison à votre site préféré.


Ci-dessous nous reproduisons in extenso le communiqué du ministère de l'Intérieur 

             Suspension de la production des cartes nationales d'identité (Ministère)

Le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique informe les citoyens que la production de la carte nationale d'identité est momentanément suspendue du fait des travaux d'installation des nouveaux équipements prévue pour la mise en place de la nouvelle carte d'identité biométrique CEDEAO ainsi que de la refonte partielle des listes électorales. 

Toutefois, il a été produit avant l'arrêt des anciennes machines, cent-vingt-mille (120.000) cartes qui étaient en instance et qui ont été envoyées dans les différents centres d'instruction que sont les Commissariats de police, les Préfectures et sous-préfectures à la disposition des demandeurs. 

De plus, les anciennes cartes nationales d'identité en cours de validité demeurent utilisables en même que celles sont l'exigibilité avait été prorogée par décret. 

Enfin, les citoyens non détenteurs de carte nationale d'identité, qui souhaitent se faire établir un passeport, peuvent se faire immatriculer par le Direction de l'Automatisation des Fichiers (DAF) et déposer leurs demandes à la Direction de la Police des Etrangers et des Titres de Voyage (DPETV) en attendant la disponibilité des nouvelles cartes. 

                                                               Fait à Dakar, le 27 septembre 2016 
                                 
                                                    Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique

Nouveau commentaire :
Facebook

International | ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





TRAFIC DE MEDICAMENTS : 17 autorisations de mise sur le marché (AMM) signés pour ralentir la procédure douanière

Mort d’Aicha Diallo – Diouf Sarr dédouane entièrement l’hôpital de Pikine

Gambie - Un mystérieux donnateur fournit à tous les députés des véhicules L 200 d'une valeur de plus d'un milliard de f Cfa...Ce que l'on sait déjà de lui...

L'ambassadeur de Palestine à Dakar traqué par la justice française

Quel sort pour l'aéroport de Dakar ?

Gambie – Des voitures offertes au Gouvernement, le malaise s’installe au Parlement

Thierno Bocoum parle : « La vérité sur l’argent que j’ai reçu de l’Apr… »

Un Soudanais expulsé victime d'un "simulacre de consentement"?

Ces soldats tués au Niger: Que font les forces spéciales américaines en Afrique ?

Sénégal/France: Révélations du ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye



Senego TV-Zeyna la barbie noire: « Je n’ai jamais dit que mes seins… »

Pape Diouf : « je n’ai plus le temps de Assane Diouf »

Booba partage un vieux clip de Youssou Ndour pour répondre à La Fouine ?

Des nouvelles de Ndéye Guèye sur la maladie qui l’avait clouée au lit

Kouthia se dévoile : « Je suis dessinateur en bâtiment »

Selbé Ndome : "J'ai vu en songe Macky Sall, portant une saharienne en wax, chuter sur son côté droit devant une foule immense"

Le jour où Amdy Mignon a méprisé le patron de Lcs

Les trois conseils de Kouthia au Président Macky Sall

Bercy 2017 : Youssou Ndour dévoila les billets du Grand bal de Bercy

Adiouza : « Je cherche un mari parce que je vieillie »