​Khalifa Sall serait-il le plan B du Pds ?


​Khalifa Sall serait-il le plan B du Pds ?
En 2014, le président Wade de retour à Dakar après deux longues années d’absence avait, lors d’un vaste rassemblement à la Place  de l’Obélisque lancé un défi à Macky Sall : «Macky Sall ne veut pas dialoguer, nous lui avons envoyés plusieurs messages, c’est à lui de les décrypter. Mais puisqu’il s’entête, nous le contraindrons au dialogue» avait-il déclaré avant de renchérir quelques semaines plus tard : «Je combattrais Macky Sall puisqu’il m’a déclaré la guerre ma famille et moi»…

Deux années plus tard, ces menaces sont encore à prendre au sérieux puisque le patron du Pds ne parvient toujours pas à digérer l’emprisonnement de son fils, Karim, impitoyablement malmené par une infernale machine judiciaire construite à cet effet. La Crei, décriée par toutes les organisations des droits de l’homme ne lui a donné aucune chance car il sera lourdement condamné et ses biens supposés ou réels saisis.

Aujourd’hui par un tour de passe de son ancien président de père, il est devenu le candidat du Pds pour la prochaine élection présidentielle investi alors même que son procès était en cours. Les mauvaises langues  prétendent d’ailleurs que cette candidature prématurée était une manière, pour le  président Wade de tordre le bras à Macky Sall afin de l’amener à traiter Karim avec plus de clémence au risque sinon de voir sa réputation de démocrate ternie à jamais par l’emprisonnement d’un adversaire politique. 

Mais Macky Sall n’est pas à homme à agir sous la pression et lorsqu’il enclenche une action il entend la mener jusqu’au bout. Karim condamné, que reste-t-il à Abdoulaye pour poursuivre son combat et tenir sa promesse de «faire tomber» Macky, le fils maudit qui a osé lui faire subir l’humiliation de sa vie en jetant en prison son fils sous l’accusation grossière d’enrichissement illicite ? Lorsque l’on sait que la condamnation de Karim Wade aura des conséquences sur sa candidature à l’élection présidentielle au vu de son casier judiciaire chargé, si l’on sait que le président Macky Sall et ses partisans sont décidés à barrer la route au candidat du Pds par tous  les moyens quitte à invoquer sa double nationalité, alors que reste-t-il vraiment à Abdoulaye Wade sinon à envisager un Plan B ?

Il ressort des informations reçues par Dakarposte que Me Wade est aujourd’hui plus que jamais en train de cogiter sur ce Plan B car il ne renoncera jamais à sa promesse de faire tomber Macky ? Car il reste convaincu que la candidature de Karim ne sera pas validée par la Cour Suprême et le Pds n’a pas encore prévu en son sein une candidature de substitution, ce que déplorait d’ailleurs il y a quelques semaines un cacique de ce parrti, Pape Samba Mboup pour ne pas le nommer. Il semble que cette alerte lancée par l’ancien chef de cabinet du président Wade sur l’éventualité du rejet du candidat du Pds a été bien perçue par ce dernier qui, pour sa part, entend faire payer à Macky Sall cet affront.
Aussi s’emploie-t-il à préparer son dernier combat, faire partir Macky Sall du Palais par n’importe quel moyen, quelle que soit la formule ou la combinaison qu’il aura sous la main.

Mais pour l’heure, Dakarposte tient de bonnes sources que ce Plan B pourrait être… Khalifa Sall, l’actuel maire de Dakar. Car si la candidature de Karim est rejetée, le Pds sera forclos car il ne pourra plus présenter un candidat de substitution. Alors seulement, Wade donnera une claire consigne de vote en faveur du maire de Dakar avec qui il entretient d’excellentes relations depuis fort longtemps malgré leur différence de camp et d’idéologie. Car l’essentiel pour lui n’est pas seulement de faire triompher le Pds si l’occasion lui en est donnée, mais c’est surtout de faire payer à Macky Sall l’opprobre jeté sur son fils en lui faisant quitter le Palais par une cinglante défaite électorale après seulement un tout petit mandat.

Nouveau commentaire :
Facebook

International | ACTUALITÉ | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh





Les nominations au conseil des ministres du 18 octobre 2017

Visite du chef de l'Etat en Afrique du Sud les 23 ET 24 Octobre (OFFICIEL)

Communiqué du conseil des ministres du 18 octobre 2017

Urgent: un patient expulsé d'un hôpital pour faute de moyens, décède

Fiel déversé sur le Dirpub de dakarposte- Babacar Touré, cet affabulateur que rien n'arrêtera!

AIBD – Des recasés en première classe

Macky remobilise les frustrés de l’Apr

Assassinat de Thomas Sankara : Kémi Seba accuse la France

Le docteur Ababacar Diop explique comment le cas d'Aicha Diallo a viré au drame : "Cliniquement, tout était normal et..."

Doudou Wade : «Dans l’affaire Karim, si l’État a recouvré 60 milliards, il est… »



Pape Diouf : « je n’ai plus le temps de Assane Diouf »

Booba partage un vieux clip de Youssou Ndour pour répondre à La Fouine ?

Des nouvelles de Ndéye Guèye sur la maladie qui l’avait clouée au lit

Kouthia se dévoile : « Je suis dessinateur en bâtiment »

Selbé Ndome : "J'ai vu en songe Macky Sall, portant une saharienne en wax, chuter sur son côté droit devant une foule immense"

Le jour où Amdy Mignon a méprisé le patron de Lcs

Les trois conseils de Kouthia au Président Macky Sall

Bercy 2017 : Youssou Ndour dévoila les billets du Grand bal de Bercy

Adiouza : « Je cherche un mari parce que je vieillie »

Christophe Bigot, l'Ambassadeur de la France au Sénégal, a présenté à ses condoléances à Coumba Gawlo